Contact       Plan du site

Approfondir

image

Les différents niveaux de cohérence cardiaque

Premier niveau : cohérence cardio-respiratoire

La variabilité de notre fréquence cardiaque (VFC) est influencée par de multiples facteurs : la respiration, la nature des émotions/sentiments ressentis, l'âge (elle diminue avec l'avancée en âge), les maladies, le stress, ...
La respiration, en particulier, est un paramètre remarquable capable d'influencer fortement notre VFC et ce, d'une manière très simple : il suffit de moduler notre rythme respiratoire en respirant plus lentement que la normale à une fréquence voisine de 6 cycles respiratoires (1 cycle = 1 phase d'inspiration/expiration) par minute. Ce type de respiration déclenche une amplification et une régularisation de la VFC et entraîne de puissants effets régénérateurs sur notre physiologie.

cohérence cardio-respiratoire

Il s'agit du premier niveau de cohérence cardiaque : la cohérence cardio-respiratoire - la respiration à un certain rythme entraîne le coeur dans un schéma d'accélérations / décélérations ample, harmonieux et synchronisé à la fréquence respiratoire.

Deuxième niveau : cohérence cardiaque proprement dite

Pour atteindre l'état de cohérence cardiaque proprement dit, l'état émotionnel est l'élément clé. Ce sont des émotions / sentiments positifs, de type gratitude, sentiment de reconnaissance, joie profonde, etc., qui vont positionner le coeur à sa fréquence de résonance naturelle. Ce n'est plus la respiration à un rythme particulier qui entraîne le coeur à se synchroniser, c'est le rythme cohérent du coeur qui entraîne l'ensemble de la physiologie dans un fonctionnement optimal.

cohérence cardio-respiratoire

La respiration qui devient ample et régulière, autour de 6 cycles par minute, est une conséquence de l"état de cohérence cardiaque. La différence est fondamentale avec la cohérence cardio-respiratoire, souvent présentée comme de la cohérence cardiaque.
Ainsi, autant est-il possible de se sentir dans un état inconfortable pendant une pratique de cohérence cardio-respiratoire, autant cela est impossible dans l'état de cohérence cardiaque, car le passage à cet état est la résultante d’un changement d’état émotionnel positif qui renforce et stabilise le passage à la cohérence de l’ensemble du corps.

L'émergence d'émotions / sentiments positifs, de type gratitude, sentiment de reconnaissance, joie profonde, etc., est obtenue en général par l'évocation de souvenirs particulièrement agréables ou bien de personnes chères. Cela peut aussi être réalisé grâce à notre imagination.

Troisième niveau de cohérence: cohérence cardiaque supérieure

Avec des courbes de variabilité de la fréquence cardiaque comme celle figurant sur l'enregistrement ci-dessous, nous entrons dans le domaine des hauts degrés de cohérence. Les amplitudes de variabilité cardiaque dépassent les 30 battements par minute entre les plus hauts et les plus bas consécutifs et la régularité de la sinusoide est remarquable.

cohérence cardiaque supérieure

Dans les premiers temps de pratique, l'entrée dans un état "classique" de cohérence cardiaque et le maintien de cet état se font grâce à des processus mentaux (évocations, souvenirs, visualisations). L'atteinte d'états cohérents "supérieurs", eux, ne sont plus du domaine du mental. Ils émergent lorsqu'un doux lâcher-prise se produit, piloté par le coeur, généralement suivi de sensations d'expansion au niveau de la poitrine. Surviennent aussi assez souvent des sensations d'expansion de conscience, des états de bien-être très profonds, parfois proches de l'extase.
Il ne va pas s'agir ici de rechercher particulièrement ces états mais plutôt d'intégrer la pratique de la cohérence cardiaque dans sa vie de tous les jours pour constater que ces expériences de "cohérence supérieure" vont de plus en plus se produire spontanément, sans "raison" extérieure.